Mai poudreux andorrans

Publié le par guillaume

La saison 08/09 a vraiment été bizarre. Pas mal de neige mais relativement mal repartie sur la saison. De grosses chutes souvent suivies de long redoux. Si bien que le mois d’avril s’est quasiment avéré être le mois de la saison le plus constant en terme de conditions (neige et froid). Lorsque les 29 et 30 avril une grosse perturbation arrive sur les Pyrénées toutes les stations à l’ouest sont déjà fermées depuis le weekend du 26 Avril. Avide d’une dernière journée de gros dénivelé en station et ayant quelques jours de vacances, nous décidons de profiter de l’ouverture tardive des stations andorranes pour aller passer la Fête du Travail dans le coin.

RIMG0615

Longtemps ignorée mais très attrayante, l'Andorre est sortie de son isolement au XXe siècle durant lequel elle a profité de son cadre naturel exceptionnel et a utilisé un système fiscal avantageux pour devenir une grande destination touristique. Si la principauté est souvent considérée comme un paradis fiscal et réputée pour ses faibles taxes, elle l’est tout autant pour ses domaines skiables.

3 Jours en Andorre = Bon ski, alcool pas cher et fiesta ;)

Nous voilà donc le 1er mai, à Arcalis, dans une quarantaine de cm de poudreuse qui ressemble à si méprendre à celle d’un mois de février : bien froide. Malheureusement, le temps n’est pas au top, donc exit les grandes pales et le haut du domaine, nous devrons tracer le petit secteur forêt. Nous allons alors rider comme des gorets, quasiment seuls, comme si le spot n’avait été ouvert que pour nous !!!  À la faveur de quelques éclaircies, nous avons à loisir d’admirer le paysage de haute montagne qui sublime les alentours. Ça donne des idées pour plus tard même si en saison le prix du forfait est relativement affolant…

antoine2

 

Rassasiés et heureux comme des gosses de profiter d’une offrande aussi tardive, nous retournons à notre camp de base à Andorre-la-Vieille. Au programme : l’immanquable shopping touristique. Car si l’Andorre est un pays exclusivement montagneux avec une altitude moyenne de 1900m, elle est aussi un supermarché géant où les taxes n’existent (quasiment) pas !

Nous profitons alors d’une folle nuit andorrane sur laquelle je ne m’éterniserai pas…

Le lendemain direction Soldeu. Bizarrement, il y a moins neigé qu’à Arcalis et la température du printemps réchauffe vite la neige pour la transformer en une grosse glue dès le début de l’après-midi. Nous avons quand même le temps de découvrir un immense domaine aux possibilités de freeride quasi-inépuisable. En effet, le domaine de Soldeu, relié au Pas de la Case/Grau Roig pour former GranValira, ne fait pas moins de 200kms de pistes sur quasi 2000ha ; il est ainsi le plus grand domaine skiable des Pyrénées. Des Parks shapés au cordeau et assez « fat » même en cette toute fin de saison. La glisse y sera agréable, moins poudreuse, mais au soleil.

RIMG0601

 

Le soir nous avons la chance de vivre un événement footballistique exceptionnel : le classico espagnol « Real-Barça ». Il faut savoir qu’il n’y a pas plus catalans que les andorrans ; L’Andorre est le seul endroit au monde où la langue catalane est langue officielle. Le match se soldera par un historique 6-2 pour le Barça entraînant une liesse digne d’une victoire en coupe du monde. La nuit finira tard et inutile de préciser que le lendemain sera moins freeride que les autres jours.

La Principauté est un des plus petits États du monde mais sûrement un de ceux où le ski y est le plus important, le plus ancré et le plus culturel. Comment, au contact de toutes ces hautes montagnes environnantes, ne peut-on pas se laisser aller corps et âme à vivre sa passion ? Avec ses trois domaines skiables (Granvalirra, Pal/Arinsal et Ordino/Arcalis), les possibilités de ski de rando y sont également superbes compte tenu d’une expansion urbaine relativement faible sur le territoire. Depuis deux saisons, l’héliski y est autorisé et réglementé dans certaines zones. Quant à l’architecture, elle y est relativement préservée et traditionnelle (hormis au Pas de la Case).

Au final, l’Andorre est un des trips les plus proches de la maison mais qui vaut vraiment le coup !

 

RIMG0608

 

Publié dans Trips-Spots-Balades

Commenter cet article

péopeye 08/01/2011 13:11


que du bon!!!à refaire en espérant que cette année soit neigeuse et qu'on ne relasse pas trop longtemps les souvenirs des sessions passées pour occuper notre temps autour du poele!!vivement le
prochain ski ensemble!


guillaume 10/02/2011 17:01



c'est long!