dolomiti super ski

Publié le par guillaume

dolomites 2108

 

Depuis la fin de l’année dernière Aurel travaille en Italie, à quelques heures de voitures des Dolomites, une bonne occasion d’aller découvrir une partie de ce massif légendaire. Les dolomites c’est 40 stations de skis regroupé en 12 grands domaines, pour  plus de 1200kms de pistes et 450 remontées mécaniques. Bref du lourd.

 

dolomites 1506


Après s’êtres tous accordé sur nos emplois du temps respectif, nous n’avions plus qu’à prier pour qu’un séjour prévue aussi longtemps à l’avance et assez court puisse coïncider avec une belle chute de neige. Et on peut dire que cette année, nous aurions put choisir n’importe quelle date tellement il a neigé sur les Dolomites. C’est l’année de tous les records… Plus de 12m de cumul de neige…  Et la météo avant notre départ annonce une grosse chute ce finissant durant 1er jour du séjour, puis du grand beau …

dolomites 1560


Notre voyage a part contre très mal commencé. Après les galères et batailles habituel pour l’embarquement des Air Bag, nous pensions le problème de l’avion géré, que nenni. Une grève de bagagiste à Francfort (oui oui une grève en Allemagne, mais ou va le monde) donne la bonne surprise à Fab d’avoir bien ses skis à l’arrivé, mais point de sac… Donc pas de vêtements « civil », pas de vêtements de skis, pas de chaussures de ski, de gants, d’arva et la fameuse bombonne airbag… 

Nous bataillerons plus de 2 h pour savoir ou est le sac sans sucée et nous sortons finalement à 1h de l’aéroport de Venise ou nous attend Aurel. On charge le peut de bagage que l’on a récupéré et on branche le GPS. « Cool, 1h45 de route », ça devrait le faire. Sortie de l’autoroute et dés que l’on attaque la montagne, il neige, et pas qu’un peut, et le GPS a décidé de nous faire faire un peut de tourisme et le passage d’un col à 2000m.  La voiture de loc n’a pas de pneus neige et un anti patinage de m…., un cassage de chaine plus loin, on arrive finalement à l’hôtel à 5h bien tassé… Mais notre hote a eut l’amabilité de nous attendre et de nous ouvrir l’hôtel si tard tôt.

Autant dire que la 1er mâtiné ne sera pas employé à skier. Pas grave, il neige à gros flocons, ca nous permet de récupérer -comme de bon touriste- du matos pour fab, afin qu’il ne rentre pas direct dans les Pyrénées. Au passage, le shop ou il fait ses courses nous conseilles un petit spot juste à coté qui est constitué en grande parties de foret, idéal pour une 1er demie journée.


Civetta

Et c’est plutôt un bon plan que nous à refilé la petite locale du shop, car nous aurons une superbe après midi à tracer come des porcs un spot quasi vide avec un belle foret et des runs sympa et parfois assez long, une bonne (grosse) mise en jambe et en fin de journée le soleil nous rend visite. Fab a retrouvé le sourire et la motive dés le 1er run de la journée…

Demain risque d’êtres magistral.

dolomites 1540

 

dolomites 1532


Marmolada

Après un royal petit dej et l’impératif café ristrette, nous partons directions Marmolada, station habituellement relié à Arabba. Mais pas cette année ! La rm de liaison ayant été soufflé par une avalanche en début de saison. C’est dommage, mais c’est tant mieux, car au final si le tableau ne semble pas trop glamour (seulement 3RM) il l’est. On ce retrouve en fond de vallée dans un cul de sac ou pas grand monde ne vient car plutôt attiré par le glamour d’Arabba toute proche. Ici, une benne nous transport de 1400m à 3200m et le domaine ce résume à une seule et unique piste et des pales vierges à l’infinie. Nous aurons droit à une grande journée de ski dans un cadre magnifique sur un spot avec des possibilités quasi infinie, avec des runs nombreux et variée ou il est possible de ne quasiment pas recroiser ça trace de la journée. Et même si cette journée coïncide à un Dimanche, on a quand même à loisir de tracer sans trop de stress. Du vrai grand ski de haute montagne avec des runs de 2000m de déniv, de quoi faire chauffer les cuisses. C’est repus que nous râlions notre auberge, le temps d’engloutir quelques pizza et nous voila tous tombant de fatigue d’une aussi parfaite journée de freeride.

dolomites 1570

dolomites 1641


Arabba

Le lendemain nous décidons de partir pour Arabba.

Arabba est un super village typique des Dolomite avec de grande bâtisse aux façades magnifique. Mais c’est surtout un endroit cossu et ça ce ressent sur le prix du forfait. Pas grave car les points de vue son fantastique et vraiment caractéristique des Dolomites avec les grande parois calcaires striée de grand couloir à skier… La neige date de deux jours mais est resté bien froide et peut tracé, hormis les entres pistes et les bords de pistes. Il y a vraiment énormément de quoi faire ne serrait ce que par gravitations et ne parlons même pas des possibilités avec les peaux. Une fois de plus une superbe journée qui ce ponctuera dans les bars de la station ou même si on est en Italie, les gens sont Tyroliens avant tout, avec la culture après ski qui va avec, musique d’ambiance teutonne, alcool qui coule à flot et debout sur les table en chaussure de skis. Encore un chouette spot.

dolomites 1567

 

dolomites 2104


Pour notre dernier jours nous repartons sur Marmolada et même si la neige est quelques peut tracé elle est resté bien froide, alors même la trafolle est excellente et il reste bien sur encore des coins vierges vue l’étendue du domaine freeride.

dolomites 2106


Nous avons passé un superbe séjour poudreux dans les dolomites, 4 jours de ski le cul bordé de nouilles et n’avons vue que la parties émergé de l’iceberg, qui ne donne qu’une idée : revenir et plus longtemps.

Car il y a du grand ski certes, mais la bouffe est extra, les gens relativement accueillant, même si ca reste des Italiens avec toutes les rancœurs que nous avons encore pour eux (Cf mondial 2006 !), les paysages sont à coupé le souffle, et même le bâti vaut le coup d’œil.

 

dolomites 1510

 

dolomites 1520

 

dolomites 1527

 

dolomites 1559

 

dolomites 1575

 

dolomites 1584

 

dolomites 2103

 

dolomites 2105

 

Publié dans Trips-Spots-Balades

Commenter cet article