Balade au fond du Pays Toys : au pays des Géants

Publié le par guillaume

Dimanche 13 novembre 2005
Ce matin s’est direction Gavarnie. La dernière chute date de 3 jours, mais en ce mois de Mars les températures sont remontées et la neige fond vite. Les pentes du Tourmalet sont quasi déjà toutes tracées. Arnaud passe me prendre sur Pierrefitte vers 8h direction Luz on doit récupérer un ami photographe à lui.
D’après le Corse : « ça a bien reçu là bas. »
Gavarnie a de vieux démons qui la hantent. C’est loin, il y fait froid, la neige est souvent ventée et c’est plat.
1ère constation, c’est toujours aussi loin. Pas moins de ¾ heure pour rallier le haut de la station.
Par contre grand soleil ! Il fait un grand ciel bleu et les températures qui ont remonté sont super agréables pour rider.
On voit pas mal de têtes connues sur le parking, mais par chance pour nous, c’est le comité qui vient s’entraîner au piquet… A part eux, personne. C’est parfait, les hostilités vont pouvoir commencer.
On se rend vite compte que le Corse n’a pas menti (enfin toute proportion gardée pour un Corse) et la neige n’est absolument pas ventée. Tandis que dans notre home-spot les potes doivent se batailler les derniers cm² de neige fraîche, ici nous allons avoir à loisir de choisir nos lignes et quasiment rien n’est tracé…
 
Beaucoup de jolies lignes sont tracées dans la station, des choses assez évidentes, sans marche ou avec seulement des petits travers. On trouve des très jolies pentes par endroit. Pas mal de sauts, et même de gros fly !
 
Le panorama est superbe. On ride sous le regard des géants du coin, Le Taillon, le Casque, le Marboré et la mythique Brèche de Rolland…

Après s’être bien mis en bouche sur les runs en station, direction le grand blanc. Comme un hasard le départ de notre marche de conquête se fait du même endroit que les géantistes ont choisi pour le départ de leur tracé. Petite discussion sur le vrai ski… et bien sùr on se fait chambrer bon enfant.
 
Après ½ heure d’effort, nous arrivons sur les crêtes. Panorama superbe une fois de plus, avec en prime vu sur le Vignemale et le Piméné. Même les isards sont venus nous faire un petit bonjour…
Départ du run on passe de grands champs de neiges sur de petites goulées pour arriver sur une belle estive. Point superbe pour s’arrêter rêver un peu et casser la croûte.

 

 

Direction la forêt. L’entrée est un peu « chaude », une seule possible. Trop à droite c’est direct dans le gave, trop à gauche ce sont les énormes barres qui surplombent le village. Là le ride devient physique. Peu de place est assez raide. Pour finir c’est impeccable… Arrivés à la voiture, nous sommes trempés par la chaleur. Le temps de boire un coup et retour sur le haut du domaine pour finir la journée en traçant tranquillement tous les itinéraires de proximités qui restent à faire.
 
Gavarnie c’est magique. Un moment de ride comme on en voudrait plus souvent. C’est certes loin, mais on est bien récompensé après ce pèlerinages. Le lieu est tout simplement époustouflant et les runs sont grandioses.

 

 
 
 

Publié dans Trips-Spots-Balades

Commenter cet article