Slovaquie et pas"tatras"

Publié le par guillaume

Slovaquie 1788

 

Janvier 2012 cap sur la Slovaquie.

       

Ce joli petit Etat d’Europe Centrale (n’allez surtout pas dire à un Slovaque qu’il est d’Europe de l’Est !) souffre de se sentir méconnu en Europe.  Combien de fois ai-je entendu : « c’est où la Slovaquie ? ». La Slovaquie est un pays nature situé au cœur de l’Europe. On y skie dans pas moins de 300 stations, au cœur de montagnes sauvages  (Hautes Tatras, Basses Tatras, Mala Fatra ou Vel’ka Fatra) parmi les mieux préservées d’Europe ; le pays est au ¾ montagneux

Avant toute chose, levons quelques idées reçues sur ce pays.

La Slovaquie n’est pas un pays miséreux ou à la traîne ; c’est un pays avec, certes un niveau de vie plus bas que chez nous, mais bien plus avancé par exemple que la Bulgarie ou encore la Roumanie en termes de développement économique. Le pays navigue entre modernisme et archaïsme. Depuis son intégration à l’Union Européenne en 2004, tout va très vite en Slovaquie. Les Slovaques ne sont pas de sombres alcooliques, du moins pas plus qu’en France. Les slovaques ne sont pas non plus inhospitaliers et ne regardent pas le touriste de travers, bien au contraire.

Dès notre atterrissage à Krakow,(Cracovie) il neige. Une neige qui  nous accompagnera tout au long du trajet et se transformera assez rapidement en une tempête des plus mémorables pour la conduite : nous mettrons quasiment 5 heures pour faire les 170kms qui nous séparent de notre camps de base !!!

Nous avions prévu de nous installer dans la ville de Liptovsky-Mikulas, centrale et bien située par rapport au massif environnant, mais à notre arrivée à la pension Lodenica, Jan, le proprio nous propose un appartement dans un petit village proche de Jasna, plus pittoresque. Nous ne regrettons pas d’atterrir à Pevcina Lehota, petit village à 7 kms de la station de Jasna et qui possède un sympa stade de neige, de 200m de déniv, ouvert les soirs de week-end de 17h à 21h pour du ski de nuit, avec quelques modules pour les freestyleurs acharnés.

RIMG0379(village de Pevcina Lehota)

       

Le constat est simple : en Slovaquie il y a de la neige partout et en grande quantité. Pendant tout le séjour nous ne roulerons JAMAIS sur une route sans neige… Pourtant on peut dire que les Slovaques sont équipés en engins de déneigement et qu’ils bossent bien ! Mais il neige tellement que c’est compliqué de se retrouver sur l’asphalte. Ça ne fait rien, les locaux étant habitués à ce régime, pas de souci sur les routes. Et c’est même un petit plaisir de conduire tous les jours en mode trophée Andros ;)

 

101 0423

  (panoramique depuis le haut de Jasna)

Jasna : Nizke Tatry

       

Jasna est la plus grande station du Pays, avec pas loin de 40kms de pistes réparties sur les deux versants du Mt Chopok (2024m) et plus de 1000m de déniv skiable d’une traite sans souci. Elle se situe dans la vallée de Demanova dans les Petites Tatras. Jusqu’ à 1600m, il y a de grandes forêts qui nous permettent de rider bien à l’abri, au dessus, c’est la montagne sans arbre.  

Il n’y aura jamais grande concurrence sur le domaine pourtant il y a gras de neige et toutes nos sessions se feront dans de la poudreuse fraîchement tombée. Les Slovaques, excellents skieurs au demeurant, ne sont pas réellement adeptes du freeride. Nous n’aurons malheureusement pas le loisir de trop skier le haut du domaine. En effet, il y vente souvent très fort et avec la neige qui tombe comme des pizzas, il vaut mieux rider en terrain abrité. Jasna offre un des meilleurs terrains qu’il m’ait été donné de voir pour ça. Pourtant, le haut du domaine présente 5 freeride zones identifiées sur le plan de pistes : 3 côté Nord et 2 côté Sud. Le coté Sud compte de grandes pales ouvertes pour tailler des courbes à mach 12 tandis que le coté Nord offre trois cirques gavés de couloirs dont certains engagent pas trop mal. Et tout ça sans jamais trop marcher ou coller les peaux ! Tous les runs s’atteignent en 1 heure grand max.  Malheureusement, le seul jour de beau que nous avons eu à Jasna ne nous a pas permis de nous lancer dans les faces Nord : trop de neige et surtout trop de vents qui ont plaqué tous les couloirs avec une ambiance vraiment nauséabonde qui n’inspire pas la confiance, du genre un ski et toute la face en bas. D’ailleurs 3 skieurs Tchèques se sont fait avoir ce jours-là sur un autre domaine ! On est donc resté sagement dans les grandes pales ouvertes et dans les sous-bois où il y avait déjà de quoi se gaver !!! Aux dires des locaux, le vent sévit souvent par là-haut. En effet, c’est le premier relief que trouve les dépressions arrivant directement de la Baltique et qui apportent beaucoup de neige mais aussi, souvent, beaucoup de vent.

Bref Jasna est un super spot pour le freeride : de la pente, de la forêt, des couloirs et surtout de la neige et pas trop de concurrence, le tout avec un point de vue sublime sur les Hautes Tatras.

Slovaquie 1747

 

Slovaquie 2045

 

101 0422

(Est des Haut Tatras)

 

Strbske pleso et Tatranska Lominica : Visoké Tatry

 

 Depuis le camp de base, il nous faut une bonne demi-heure pour atteindre Strbske Pleso et 45min pour Tatranska Lominica, tous deux situés dans les Hautes Tatras. Même si ces montagnes ne sont pas grandes (65 kms de long pour 25kms de large avec tout de même plus de 25 sommets de plus de 2500m), elles ont quelque chose d’unique. Remplies d’ours, de loups et même de Lynx, les Tatras restent sauvages et mystérieuses.

Tatrasnka a un intérêt limité pour le freeride mais un téléphérique vous emmène sur le toit de la Slovaquie : le Lomnicky Stit (2634m). Malheureusement, on ne peut y embarquer les skis mais le point de vue y est exceptionnel. Il faut donc se contenter du domaine skiable avec, là-aussi une freeride zone et quelques itinéraires intéressants surtout parce qu’encore une fois on est presque seul, donc...

101 0411

 (une partie des coulir de Strebske Pleso)

 

    Strebske Pleso est plus intéressante même si, au premier abord, on pourrait penser le contraire. Il n’ y a, en effet, qu’une face intéressante. Elle passe sous un TS et est remplie de couloirs plus ou moins longs et plus ou moins raides mais il y a largement ce qu’il faut pour ne jamais repasser au même endroit deux fois ! Surtout qu’une fois de plus, on ne vous piquera pas beaucoup de traces. Et ce qui est bien c’est que l’on revient en glissant gentiment jusqu’aux pieds des pistes par la forêt en pente douce ! Gavé de poudre bien froide, c’est un véritable bonheur ! Une face qui serait tracée en une heure en France reste, ici, vierge quasi toute la journée pour notre plus grand bonheur… Il y a également de quoi faire de superbes couloirs après quelques heures de peaux depuis le domaine skiable (moins de deux heures de montée). De plus, ici, on inverse les points de vue par rapport à Jasna : on admire les Basses Tatras et toute la plaine.

101 0409

 

Slovaquie 1809 

 

Il est bon de faire également un intermède culturel pour pouvoir visiter les innombrables richesses slovaques telles que des villages typiques comme Vlkolínec et ses habitations traditionnelles en bois en pleine forêt montagneuse ou le village-musée de Liptov, déplacé suite à la création du lac de Liptovsky (qui sert de station balnéaire l’été, les Slovaques étant les Européens les plus éloignés d’une côte) ou encore le château de Liptov.

 

Slovaquie 1992

(village de Vlkolínec)

Slovaquie 1891

(château de Liptov)

 

 Mais ce qui est surtout très bon, c’est de se baigner dans une des innombrables sources thermales slovaques des plus réparatrices après une grosse journée de freeride. Vous aurez le choix entre Aqua park Tatralandia, le Parc Thermal de Besenova ou encore Aquacity de Poprad. Mais la truc numéro un, ce  qu’il faut vraiment voir en Slovaquie, c’est un match de Hockey. Véritable sport national, ils en sont tous fous et l’ambiance dans les patinoires est survoltée avec musiques à fond et pompon girls, bref un véritable spectacle. Nous aurons, d’ailleurs, la chance d’assister à un match de Kontinentalnaïa Hokkeïnaïa Liga entre le HC Lev de Popard et les russes de Neftekhimik Nijnekamsk. La victoire des locaux par 3-1 entraînera une véritable liesse populaire à la fin du match. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est spectaculaire !

 

DSC00014  (Match de Hockey à Porpad)

 

Vratna Freetime Zone : Mala Fatra

 

 Des formations rocheuses alignées telles des sentinelles marquent l’entrée de l’abrupte vallée boisée de Vratna située au cœur du Parc National des Petites Fatras. Ici on change d’ambiance et le freeride devient religion. En effet, j’avais entendu parler de ce petit paradis du freeride. Deux domaines skiables fonctionnant avec le même forfait mais non relié physiquement se trouvent nichés au fond de la vallée. Ils se rejoignent par les crêtes avec un peu d’approche en peaux et de superbes runs dans de grands champs. Sur le domaine le plus haut, des œufs vous font parcourir l’ensemble du dénivelé avec un petit TK débutant sur le haut du domaine (ça ne vous rappelle rien ?). Ensuite, chacun a la possibilité de se trouver un itinéraire pour redescendre dans une forêt très raide parsemée de cailloux et de barres à droper dans tous les sens. Malheureusement, ici ce n’est plus la même ambiance et nous sommes surpris de voir dès notre arrivés tous les rideurs présents avec des fats dernière génération. En effet, les voisins tchèques et les Slovaques freerideurs se donnent rendez-vous ici pour de grosses sessions épiques avec un domaine d’environ 1000m de déniv  et des itinéraires d’assez grande envergure. Mais, même si il n’y a quasiment que des freerideurs, l’ambiance reste courtoise et tout le monde se retrouve le midi pour déguster les fameuses bryndzové halusky, le plat montagnard local (sorte de gnocchis de pommes de terre servis avec du fromage de brebis et du gras de lard ) et boire une bonne Zlati Bazant (bière locale).

 

Slovaquie 1698

 

Les locaux se seront toujours montrés sympas et avenants, pas avares en informations et pour indiquer ou dévoiler les runs magiques. Chose que l’on a encore du mal à faire chez nous quand on voit de nouvelles têtes sur nos domaines favoris. Ceci-dit les cartes (au 1/25.000) étant relativement précises, on pourrait presque s’en passer ;).

La Slovaquie est vraiment une superbe destination pour un trip freeride. L’ambiance est vraiment au ski. On a l’impression que chaque village a sa petite station (ou plutôt son stade de neige), 300 stations pour 50.000kms²… Même si les altitudes pouvaient laisser perplexe un Pyrénéen comme moi (on skie parfois jusqu’à 400m !!!), la neige est présente en grande quantité et à basse altitude, un redoux ici est égal à un iso 0°C à 400m et pas à 2500m… On peut faire de la luge de nuit dans le village, les locaux sont très accueillants, il y a de la poudre à ne plus savoir quoi en faire, de belles  montagnes, pas grand monde et des prix qui restent encore abordables. Et pour ceux qui ne sont pas encore conquis (et qui sont célibataires !!!), il y a certainement les plus belles filles d’Europe, rappelons que c’est le pays d’origine d’Adriana Karembeu 

 

101 0426

 (Une des freeride zone de Jasna)101 0427RIMG0182RIMG0204RIMG0374Slovaquie 1685Slovaquie 1881Slovaquie 1883Slovaquie 1917Slovaquie 1960Slovaquie 1986Slovaquie 1792

Publié dans Trips-Spots-Balades

Commenter cet article

jlo 06/02/2012 23:30

Superbe récit !
Merci pour la ballade.