Monténégro, trop de neige tue la neige.

Publié le par guillaume

montenegro 4826

 

Janvier 2013, nous revoilà partis pour les Balkans, cette fois çi pour le petit pays du Monténégro. Depuis la disparition de la Yougoslavie, les monténégrins sont en phase de reconstruction permanente, mais depuis 2006, ils volent enfin de leurs propres ailes.

Appelé localement Crna Gora (montagne noire), ce petit pays offre néanmoins une étonnante variété de paysage rare. Pays de montagnes et de vallées encaissées où la nature s’exprime avec exubérance.

Sur une superficie de la taille d’une région française s’entendent : 4 parcs nationaux, des plages au littoral découpé d’une beauté fascinante et des montagnes gavées de neige tout l’hiver .

Le Monténégro est une véritable forteresse montagneuse. Ses dernieres comptent parmi les plus accidentées d’Europe et les plus érodées de la péninsule Balkanique. Le point culminant du pays est le Bobotov Kuk (2522m).

Le pays est une contrée qui s’explore, une destination de choix pour les amoureux de l’aventure et surtout du freeride.

Nous décidons de visiter les Massif du Bjelasica et du Durmitor.

Kolasin

La première étape nous mène dans le village de Kolasin et sa station éponyme. Située à 960m d’altitude, cette petite ville de 3000 habitants est accès sur le développement touristique et de la montagne.

montenegro 4731

(bouie bouie à Kolasin)


Le centre de ski s’étend entre 1450m et 2000m, deux principales RM, une forêt qui monte jusqu’à 1700/1800m. Il est parcouru par de superbes pistes sportives et longues comme on en voit rarement dans ce genre de petites stations, mais surtout elle est recouverte d’une bonne 30ene de cm de peuf le jour de notre arrivée. Il fait mauvais temps et on en profite pour tracer la foret, qui s’avère très intéressante car ouverte, pentue et remplie de barres à sauter, mais aussi relativement  « paumatoire « , il ne faut donc ne pas avoir peur de marcher un peu, de bucheronner parfois  et ne pas craindre de franchir certains ruisseaux aux berges parfois abruptes pour regagner le bas des Rm..

1

 

Le haut du domaine est assez ouvert avec un petit TK qui amène sur une ligne de crêtes d’où partent une multitude de couloirs et grand champs où on est seul à tracer.

Nous aurons droit à notre livraison de fraiche quotidienne, au 3 eme jour 70cm de fraiche font fermer la station (soit disant que : ça prendrait les jambes !). On a beau expliquer au personnel que l’on est justement venu pour ca, rien n’y fait les rm ne tourneront pas aujourd’hui ; puis la chute continuant (encore plus de 70cm, on frôle le 1,5m), dans la nuit c’est le réseau électrique qui finira par lâcher et tout le village se retrouver dans le noir total. La station n’étant pas prête de re-ouvrir, nous décidons de partir sur le deuxième spot à Zabljak. Nous apprendrons par la suite que Kolasin a passé quasiment 72h sans électricité…

6

Zabljak, Durmitor

Perché à 1450m d’altitude au cœur d’un vaste plateau, cette petite ville de moins de 2000h est le centre touristique du parc du Durmitor. Ville de montagne par excellence, Zabljak attire chaque hiver de nombreux amateurs de glisse.

montenegro 4848

(station de Savin kuk à Zabjlak)


Lors de notre arrivée, il neige à gros flocons et on apprend qu’ici aussi il n’y a plus d’électricité depuis 48h… Elle reviendra dans la soirée. Malheureusement (et c’est la 1er fois de ma vie que je dis cette phrase) il neige trop pour pourvoir aller skier…

montenegro 4815

(Ouverture de la route de la station)


En effet, pas loin de 2m tombe au village en 24h, la station de Savin Kuk qui s’échelonne de 1500m à 2300m ne compte pas de foret, à peine quelques arbres éparses. Les routes sont très difficilement praticables mais ouvertes rapidement grâce à la pugnacité et l’habitude des gens du coin de ce genre de situation. Mais il est évident qu’il y a d’autres chats à fouetter que d’ouvrir la station de ski. Il y a quelques forêts alentour mais également difficile de sortir en peaux car, elles  ne sont pas très raides et avec autant de neige et si peu de pentes, difficile d’avancer, nous pourrons tout de même nous dégourdir les jambes dans le petit centre de skis de Javorovaca quasiment en centre ville, mais offrant un dénivelle d’à peine ……..une 100ene de mètres ! Il existait un autre centre de skis à Zabljak (Bosaca Durmitor) qui appartenait à un hôtel qui n’aurait apparemment pas payé les taxes d’exploitations et a donc fermé, il y avait 3 Rm qui traversaient deux vallées pour 500m de déniv, dommage.

montenegro 4807

(Une voiture de police qui risque de pas attraper grand monde)


Lorsque nous pouvons enfin accéder à Savin Kuk, nous tombons sous le charme d’une station à la fois petite, mais extrême, comme je n’en ai jamais vu, en effet le bas du domaine et quelconque à beaucoup de stations, mais tout le haut est relativement raide avec de grandes pales, d’immenses couloirs accessibles directement depuis les RM. Heureusement que les locaux ne sont pas trop tournés vers le freeride, car en toute honnêteté, c’est un endroit propice aux accidents et grosses avalanches pour qui ne sait pas lire la montagne… Nous n’aurons d’ailleurs pas trop loisir d’exploiter le haut du domaine, trop de neige et trop de vents, un manteau instable au possible où des coulées partent sous nos spatules sur des pentes assez anodines ! Mais nous avons quand même de quoi se mettre sous les spatules, entre 1m et 2m par endroit !

2

Ici c’est petit et on nous remarque vite, on nous aborde facilement avec toujours la même curiosité qu’ont les locaux de voir des Français venir skier dans leurs pays. Nous rencontrerons Micha, la figure de la station qui a reconverti un conteneur pour en faire une location de ski à ciel quasiment ouvert, il nous expliquera les particularités locales, nous fera découvrir son alcool local et tout ce qui va avec, une figure locale ! Il loue également des appartements tout confort et gère un camping en été en proposant des sorties Rafting et canyonning qui d’après les images que l’on a pu en voir ont l’air vraiment top. Si vous voulez le trouver à Savin Kuk pas de soucis, c’est lui qui viendra à votre rencontre !

montenegro 4872

(Micha et sa location de ski)

 

3

 

5

 

4

La route étant enfin ouverte et à la faveur d’une accalmie d’une journée avant une nouvelle chute de neige, nous pouvons nous extirper de Zabljak et allons finir le séjour sur la côte Monténégrine, tout aussi magnifique que les montagnes, avec les bouches de Kotor classées au patrimoine mondiale de l’Unesco, Budva, Sveti Stefan et un tas de vielles pierres jalonnant la côte avec de longues plages de sable fin qui alternant avec une kyrielle de criques à l’attrait irrésistible et les forteresses montagneuses qui s’élèvent brutalement de 1500m. La pression touristique commence à se faire sentir avec la construction de bon nombre d’énormes complexes hôteliers, mais la bataille est engagée par les locaux et autres écologistes pour garder ce qui fait le charme de ce coin des Balkans.

montenegro 4980

(Bouche de Kotor)

Nous avons découvert un pays au potentiel freeride exceptionnel où il neige des tonnes de peuf tout l’hiver, mais où les conditions ont été tellement extrêmes que nous n’aurons au final pas pu exploiter réellement la puissance de chacun des spots.

 

montenegro 4783

 

montenegro 4789

 

montenegro 4825

 

montenegro 4828

(Chercher la camionette...)

montenegro 4874

 

montenegro 4958

(Monaster d'Ostrog)

 

montenegro 4995

 

montenegro 5001

(L'ile de Sveti Stefan)

 

montenegro 5006

(Le Lac de skadar à la frontiére Albanaise)

 

Contact : micha mdurmitor@gmail.com

le site avec ses apparts et camping pour l'été www.durmitor-autocamp.com

Publié dans Trips-Spots-Balades

Commenter cet article