Macédoine « Nema problems »

Publié le par guillaume

macedoine 2672

 (Tetovo)

 

Nous avons décidé de visiter le petit pays de Macédoine, ancienne république de la grande ex-Yougoslavie de Tito qui a obtenu son indépendance en 1991. En effet bien qu’elle souffre d’un déficit d’image (qui saurait la situer sans hésitation sur la carte de l’Europe), elle bénéficie de nombreux atouts pour un freerideur voyageur ! Couvert à 70% de montagnes dont bon nombre de sommets dépasse les 2500m, un climat tempéré à tendance continental qui assure des températures froides tout l’hiver et la proximité de l’adriatique qui déverse des tonnes de neige durant l’hiver. Ajouté à cela un peuple vraiment accueillant et un patrimoine culturel et architectural exceptionnel et on se demande alors : «  mais pourquoi je n’y suis pas allé plus tôt ??? »

Ce ski trip dans les Balkans a commencé assez tôt et ma foi assez mal, par l’annonce de la faillite de la compagnie aérienne qui devait nous transporter jusqu’à Skopje la capitale Macédonienne ! Donc gros bordel pour trouver les transports qui correspondent tout de même à nos dates… Mais nema problem

On fait fi de ce petit contre temps, car depuis le début de l’hiver il neige à ne plus que savoir en faire sur les Balkans. Nous avons pu voir plusieurs fois aux infos les images de villages complètement coupés du monde et ravitaillés par hélicoptère !

macedoine 2788

 (y a de la neige sur les Balkans)

Popova Sapka

Notre 1ère  étape nous mène à Popova Sapka, dans le massif de Sar Planina aux frontières du Kosovo et de l’Albanie. A seulement 60 kms de Skopje, l’accès est vraiment correct,  excepté les 15 kms de routes de montagne entre Tetovo (3eme ville du pays) et la station qui sont entretenues à la façon Balkanique, avec des mètres de neige, remarque pas facile ! Il y avait bien une vieille remontée qui ralliait la ville à la station mais elle a été détruite pendant le soulèvement Albanais de 2001, et la station étant une station d’état (oui vous ne rêvez pas), ils ont d’autres chats à fouetter que de restaurer cette remontée antique ! Tetovo est une ville dynamique et ultra jeune, dotée de deux universités. Il est agréable de flâner dans les rues le soir et de faire le corso, tradition dans les Balkans, qui consiste tout simplement à une procession qui monte et descend le long de la rue principale de la ville durant quelques heures après la tombée de la nuit et qui permet aux jeunes de se rencontrer…

macedoine 2709

(la mosqué peinte de Tetovo)

Il a beaucoup neigé quelques jours avant notre arrivée, mais un fort vent a sévit sur les Balkans (des pointes à 300kms/h !) et continue encore de souffler. Tellement fort, qu’il a tout bonnement arraché la remontée principale de la station, le deux places qui effectuait la liaison 1700m/2500m sur une superbe face vraiment taillée pour le freeride et d’innombrables possibilités de runs sans déchausser !  Autant dire que sans cette dernière Popova garde un intérêt bien plus limité. Nous utiliserons tout de même cette 1erjournée pour exploiter le reste de la station, avec des pales bedonnantes et  assez courtes, mais quand même sympa à rider. On nous explique que normalement demain « Nema problem » : la remontée sera ré-ouverte, j’ai un peu de mal à le croire vue que 1.les câbles et les sièges sont encore au sol et 2. Je commence à connaitre les gens des Balkans. On choisit donc pour le lendemain l’option Cat skiing, en effet le seul opérateur de cat skiing en Europe sévit à Popova. Nous contactons donc Tomichal, le jeune et dynamique patron d’Eskimo freeride, qui nous réserve des sièges pour la journée de demain.

macedoine 2670

(le TS2 de Popova au sol!)

On a eu raison, car sur la station ont lieu les championnats nationaux jeune Albanais, qui ont énormément de montagnes mais pas de station de ski. Et ca fait une joyeuse pagaille, entre ceux qui ski à l’arrache et le plus grand nombre qui font de la luge, également à l’arrache sur les pistes. Les notions de sécurité sont moins définies que chez nous .Le style du secteur est assez kamikaze, à base de : je tire tout droit et je verrai bien ce qui arrive, et si je prends une boite, je me relève vite et j’y retourne.

macedoine 2841

 

Le lendemain, on tombe sur une équipe réduite composée de 3  Danois, d’un Français et de nous, mais également du guide Neno, devenu une star suite à un tournage l’an passé de TGR pour leur film one for the Road et de son énorme segment en base ski à Popova ! La journée est sympa dans une bonne ambiance, mais les possibilités de run sont limitées, le vent sévit encore très fort et a pourri pas mal de run ! C’est dommage car on devine des possibilités quasi infinies dans ce massif avec cet outil. Le vent est encore annoncé, on décide donc de bouger un peu plus au sud vers Mavrovo.

macedoine 2681

 macedoine 2801

Mavrovo Zare Lasarevski

Mavrovo est un parc National dans le massif des Korab, où se situe le plus haut sommet du pays, le Golem Korab (2764m) encore à cheval sur l’Albanie et le Kosovo. Situé à peine à 1 heure de Tetovo on y arrive vite surtout qu’ici la station est privée et la route est mieux entretenue. La nature est ici à l’état brut et la montagne superbe. Un énorme lac artificiel en fond de vallée offre un superbe panorama depuis les sommets avec son église qui émerge encore des flots suite à l’engloutissement de l’ancien village pour la création du lac. On annonce ici 76 jours de neige par an et pas moins de 160 jours où la couverture de neige se maintient.

macedoine 2738

(Ancienne égise immergé de Mavrovo)

Zare Lasarevski est un domaine scindé en deux parties distinctes avec la partie basse 1200m/1800m dans un secteur boisé et raide pour du bon gros ski de forêt avec un max de gros cailloux et barres à sauter et un secteur haut qui est un vaste plateau pour débutants qui culmine à 1900m, mais qui ouvre un grand nombre de possibilités pour atteindre tout un tas de sommets du coin en peaux sans trop d ’effort, un paradis du freeride rando ! Nous passerons deux superbes journées à tracer le haut en peaux dans une neige de printemps grâce aux températures clémentes et heureusement, car le vent avait ici aussi fait son effet. Mais heureusement la neige est enfin annoncée pour les 4/5 prochains jours quasi non stop. On décide donc de bouger encore un peu plus au sud vers Bitola.

macedoine 2751macedoine 3040

 

Nous en profitions sur la route pour visiter la ville d’Ohrid patrimoine mondial de l’Unesco. Au bord du lac éponyme et des montagnes de Galicia, cette ville est un véritable bijou, ville millénaire qui enferme de véritables joyaux, cité musée (chapelles, églises, basiliques, château et murailles, il y a autant de lieux à voir que d’habitants !) concentré de l’histoire Macédonienne.

macedoine 2911(Ohrid et son lac)

 macedoine 2934

(Eglise St jean Kaneo d'Ohrid)

Pelister Kopanki

Nous atterrissons à Bitola, 3eme ville du pays, pour exploiter le massif de Pelister à proximité. Cette ville vraiment cosmopolite, où se fréquente à quelques mètres les mosquées et les églises orthodoxes est vraiment le reflet de la société Macédonienne incontestablement multiculturel et marqué par une histoire longue et riche touchée par l’influence de plusieurs civilisations, de plus il s’y  déroule le Corso le plus connu du pays.

101 0441

(Eglise Orthodoxe et mosqué de Bitola)

Situé à peine à 15/20 min de Bitola, le petit centre de ski de Pelister Kopanki est un mignon petit spot exclusivement situé dans une belle forêt ouverte entre 1400m et 1800m. Mais surtout ça ouvre de superbes possibilités de ski de rando au dessus de la forêt avec une multitude d’itinéraires jusqu’au plus haut sommet du coin : le Pelister (2601m), Peak lindien (2542m) Peak Stiv (2468m). Malheureusement pour nous, avec le rideau de neige que l’on a, nous ne pouvons pas sortir de la forêt pour profiter des superbes paysages du 1er parc national de Macédoine (fondé en 1948). Nous exploiterons au mieux les runs en forêt en ayant l’impression d’être seul au monde sur le spot avec le personnel de la station super accueillant et sympa avec nous, curieux une fois de plus de comprendre pourquoi venir skier ici quand on est français ;) Le pays n’est pas orienté du tout freeride et ne se rend pas compte du trésor qu’ils ont entres les mains, tant mieux pour nous ! Il y a vraiment multitude d’itinéraires rien que sur la station avec un max qui rejoignent la route ou des chemins, donc pas de grande chance pour se perdre, et vaut mieux pas se perdre car les ours, les loups et même lynx règnent sur ces lieux !

macedoine 2963

 macedoine 3001

Nous avions planifié pour la dernière étape de rider à Kozuf nouvelle station sortie de terre en 2009 à la frontière grèque dans le massif du même nom, un endroit arrosé de neige avec des remontées modernes, ça fait saliver ! Mais malheureusement une chute dantesque de 2m70 a détruit la route 15 jours plus tôt et la station est fermée pour le reste de la saison au grand dam du jeune directeur qui s’est lancé dans ce projet fou !

 Et comme la chute n’est pas fini, que nous avons tous tracé et que nous ne pouvons toujours pas sortir en rando au dessus de la forêt, on décide de retourner sur Mavrovo pour finir le séjour en se gavant de bonne neige fraiche, avec surprise du chef l’antique télésiège une place ouvert le soir jusqu’à 22h pour faire du freeride de nuit ! Deux bonnes journées de poudre avant de rentrer et de passer notre dernière journée à visiter Skopje.

 Plan avorté car, nous avons le malheur de se faire plier la voiture de location par un ersatz de Sebastien loeb qui vient nous emboutir et pour parfaire le tout nous envoie valser dans pas moins qu’une voiture de Police. S’en suivront 5 heures de négociations, une voiture à l’épave et des « Nema problem » à tout va. Expression vraiment locale par excellence, elle caractérise vraiment la volonté des Macédoniens de vouloir tout arranger et de tout prendre du bon côté.

101 0448

(Et une voiture de loc)

Nous avons vraiment visité un pays méconnu et superbe où la nature sauvage force à l’humilité et où la gentillesse et l’accueil des gens n’a pas d’égal. Les Balkans sont souvent appelés la poudrière de l’Europe, cette zone porte bien son nom, mais l’interprétation est mauvaise, je l’entends plutôt comme le grenier à powpow ! Seul point noir, le pays qui effectué une lenteeee mutation vers une société moderne, engendre une saleté choquante dans les villes avec des déchets dans beaucoup d’endroits (mais comme y disent dans les bronzés font du ski : la neige ça recouvre tout) et des disparités sociales frappantes.

101 0446(Marché de Bitola)macedoine 2650(La luge un sport National)macedoine 2700(La voiture locale par excelence, la Yugo, sa s'invente pas)macedoine 2730(nouvelle eglise de Mavrovo)macedoine 2743(TS1 de Zare lavarevski)macedoine 2894(Eglise st Sophie d'Ohrid et massif du Galicica en fond)macedoine 2910(Eglise plaosnik d'Ohrid)

Publié dans Trips-Spots-Balades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article