Chili : grandeur et élévation.

Publié le par guillaume

RIMG0590

Eté 2009, mon compère Vin’s nous propose de nous faire profiter de billets d’avion à bas prix qu’il peut nous obtenir en tant qu’employé Air France. Après moult discutions animé sur la destination de notre séjour, notre choix c’est finalement arrêté sur le Chili.

Mais vu la courte durée que nous pouvions avoir sur place, il est difficile de dire que nous « avons fait le Chili », mais plutôt un petite parti du Chili. En effet, ce pays d’Amérique du Sud, même si il n’est large que de 200kms, s’étend du Nord au Sud sur pas moins de 4000kms !!!

Nous avons donc choisi de visiter le Nord du pays, car le Sud et toute la zone de Patagonie est trop exposée aux caprices climatiques qui peuvent êtres un problème sur une durée si courte.

Après un voyage plus qu’agréable en classe busines (la classe le crew AF), nous voila à Santiago en fin de matinée. Un vol d’appareil photo plus loin, nous sommes déjà en visite citadine et il faut avouer que même si Santiago a un charme certain, nous sommes ici plutôt pour voir de beaux paysages que de belle ville. Une soirée arrosée dans les Barrios Santiagote plus loin, nous arrivons  à Valparaiso. Ville côtière et première approche de l’Océan Pacifique (qui portera bien sont nom, tant nous n’avons pas vu la moindre vague du séjour !!!)

RIMG0087

(Santiago)

Valparaiso est un spot agréable ou il fait bon ce perdre dans les petites ruelles en pente pour admirer tour à tour : le point de vue sur la baies, l’amphithéâtre de collines abruptes qui la borde ou les fresques murale des vielles maison qui dessinent un arc en ciel de couleur. Petite visite également de Vina del Mar, qui ne vaut pas réellement le coup tant les immeubles ont bétonné sa côte.

RIMG0187

(Baies de Valparaiso)

RIMG0197

(Cerro Valparaiso)

Nous filons ensuite quelques 450kms plus au Nord vers la Serena. Une ville côtière tranquille et agréable, mais surtout idéalement situé pour rayonner vers la vallée del Elqui, les parcs nationaux et les observatoires astronomiques. L’Eau est froide dans le pacifique (15°), on va donc plutôt aller ce rafraichir en visitant la vallée del Elqui ou on fabrique en autre le fameux Pisco. Magnifique vallée parsemée de nombreux petits villages, cette belle vallée suit le cour du rio Elqui. Son climat privilégié et ses terres fertiles permettent la culture de la vigne qui produit le fameux Pisco. Mais l’endroit est aussi une terre de rêves et de fantasmes, relayés par diverse communauté spirituelles qui s’y sont installées. Selon elles, la vallée serait le centre énergétique de la planète et même le point d’atterrissage d’ovnis !

RIMG0266

(Eglise de Montegrande)

RIMG0282

(Vallée Del Elqui)

RIMG0328 (Cave de Pisco)

Nous allons ensuite pouvoir admirer la pureté des ciels d’AMSUD et surtout du Chili ou est installé le plus grand télescope du monde. Et oui, nous avons réussit à visiter un de ces centre d’observation. De nuit, c’est tous simplement ahurissant, mois qui croyait avoir déjà vu des cieux pur dans les nuit des montagnes Pyrénéennes, je ravale mon chauvinisme et ne peut qu’êtres bouche baies devant un tel spectacle ! Il fait tellement clair même en pleine journée, tellement copieusement que l’on dégote un petit resto ou l’on peut manger des plats cuisiné simplement dans des fours solaires ! C’est long a cuire (2heures pour le riz) mais qu’est que ça le fait de manger dans ce type d’endroit !!!

RIMG0314

 (Restastaurant solaire)

RIMG0339

(Cerro Mamalluca)

Après avoir fêté dignement les 30ans de Fredo dans les bars de La Serena aux saveurs de PiscoCola (plus on va vers le nord et moins la bière est cher également !), nous mettons encore cap au Nord vers San Pedro De Atacama, à plus de 1000kms !!! Les bus de nuit sont une véritable aubaine pour les voyageurs dans ce pays. D’un confort à toute épreuve, on peut pour le prix d’une nuit d’hôtel traverser ¼ du Pays sans avoir à ce soucié de grand-chose.

Le dessert de l’Atacama à dernièrement fait parler de lui grâce à la course automobile du Dakar. Mais pas besoin de ça pour ce rendre compte à quel point ici les paysage sont unique et magnifique.

Petit Pueblo à 2440m d’altitude, lové au cœur d’une oasis perdu en plein désert de l’Atacama, San Pedro est un splendide petit village d’adobe. Avec sa petite église pittoresque et sa jolie place ombragée d’où l’on aperçoit le volcan Licancabur (5916m) le jour et la non moins impressionnante voie lactée la nuit, un charme fou qui a permis de classer le village « zone typique ». C’est de plus le point de départ idéal pour d’inoubliable excursions dans l’immense désert et sur l’altiplano : vers l’envoutante vallée de la Luna, les silencieuses lagunes peuplées de flamant rose du Salar d’Atacama, les geysers géothermiques du Tatio, les hautes lagunes multicolores et les imposants volcans Licancabur (5916m) et Lascar (5592m).

RIMG0361

(Eglise de San Pedro)

RIMG0368

(Rue de San Pedro, Licacabur en fond)

RIMG0419

(Vallée de la Luna)

RIMG0428

(Vallée de la Luna)

RIMG0473

(Vallée de la Muerte)

RIMG0513

(Désert Atacama)

RIMG0539

(Salar d'Atacama)

RIMG0545

(Salar d'Atacama)

RIMG0570(Pueblo Atacmenos)

RIMG0590

(Volcan Tumisa 5658m)

RIMG0599

RIMG0640

RIMG0653

(Laguna Miscanti 4500m)

RIMG0669

(Salar de Patas 4700m)

RIMG0674

(Salar de Talar 4700m)

RIMG0676 

RIMG0684 RIMG0748

(Geyser del Tatio 4800m)

RIMG0798

(Rio Putana, volcan Tocorpuri 5890m en fond)

RIMG0823

(Baignade Aguas Caliente 27°c)

RIMG0847

(Rio Puritama)

RIMG0852

(Cactus de 8m)

RIMG0884

(Balade à cheval, vallée de la Luna)

RIMG0384

(Dernier couché de soleil sur le Licancabur)

Après quasiment une semaine sur les hauteurs de l’Atacama, nous repartons vers le Sud et vers Santiago avec une dernière escale pour ce détendre en bords de mer à Bahia Inglesia, superbes plages de sable blanc avec par endroits une eau transparente de couleur verte, mais toujours aussi froides et plate !

RIMG0916

(Baies Bahia Inglesia)

Ce voyage a filé à 100km/h. Et le chili donne un gout de reviens y. Nous avons passé des vacances pépère, mais comment on passant au dessus de l’Aconcagua en avion et en fleuretant à bout de bras avec tout un tas de sommet à 6000m, on ne pourrait pas avoir envie de s’exploser la tête la haut…. et comme souvent ou je vais j’ai envi de revoir ce pays avec ses montagnes couverte de bonne poudreuse, pour avaler des kms de dénivelé la tête en bas dans un autres hémisphère. Mais il y a tant d’autre chose à voir la bas qu’une vie sur place dois êtres pas mal ;) . De plus le pays et le contient tout entier ce prête vraiment bien au voyage, nous avons croisé tellement de personnes qui venais sillonner cette zone du globe pendant quelques mois. Ca donne des idées, ou des envies, c’est selon!

 RIMG0305

RIMG0333

RIMG0073RIMG0184RIMG0776RIMG0355

Publié dans Trips-Spots-Balades

Commenter cet article